Le la du diapason est pris comme base du chiffrage américain et porte la lettre A.

La suite des notes portera donc les lettres de l’alphabet.

  • A = la
  • B = si
  • C = do
  • D =
  • E = mi
  • F = fa
  • G = sol

Nous emploierons toujours la majuscule dans le terme Majeur(e), ou ses abréviations : M, Maj.
Pour chiffrer un accord Majeur, do Majeur par exemple, on écrira : C.
Pour chiffrer do mineur, on écrira Cm, ou Cmin, encore C.

Les degrés des accords sont indiqués par des nombres dont le 1 représente la fondamentale. On altère ces degrés à la demande.

Dans cet exemple, la onzième (11e) de C (Do) est le fa (F) ; mais j’ai écrit un F♯ : l’appellation de ce degré sera donc la 11♯ (onzième dièse).

En ce qui concerne la 7e, il convient de tout de suite mettre les choses au point.

Le B♭ (Si♭) de cet accord sera appelé 7e mineure en musique classique : or, cette appellation prête parfois à confusion chez quelques musiciens, de jazz notamment : certains d’entre eux, à qui on demande de jouer la 7e mineure de C et pour qui la 7e est déjà un B♭, baissent encore ce B♭ d’un demi-ton, ce qui donne un A, c’est-à-dire la sixte.

C7 est, la plupart du temps, interprété comme un accord de C avec un B♭ (Si♭ ), mais quelquefois, on trouve (à tort précisons-le), un B♮ (Si♮) pour le 7, ce qui prête à confusion ; en ce qui nous concerne, si nous voulons une septième mineure, nous la chiffrerons par un 7.
Si nous voulons un B♮ (Si♮), nous chiffrerons par un 7? (sept delta) ou encore C? : ce B représente la 7e Majeure de C (Do) ou
note sensible.

Que ce soit pour C7 (Do septième), C? (Do Majeur septième ou Do septième Majeure), Cm7 (Do mineur septième), nous voyons que la 5te (quinte) n’est pas chiffrée. C’est inutile car, même si elle n’est pas jouée, on l’entendra par résonance.

Vous pouvez d’ailleurs en faire l’expérience sur un piano acoustique bien accordé ; acoustique, car ce sont les cordes de l’accord joué qui font résonner la corde de quinte par sympathie, ce qui n’est pas le cas pour les pianos électriques et encore moins les synthétiseurs : cependant, il peut arriver que cette quinte résonne un peu par la vibration des autres notes dans l’air.

Étude des Tensions

D’une façon générale, on appelle tensions tous les degrés rajoutés à l’accord parfait de base : les 7e et 7?, les 9♭, 9♮ et 9+, les 11e et 11♯, les 13e et 13♭.
Mais, plus particulièrement, on appellera tensions tous les degrés qui sont en position de 7e Majeure par rapport à une note de l’accord fondamental.

C? : la 7e Majeure est en tension par rapport à la fondamentale.

C9+ : la 9+ est en tension par rapport à la tierce de l’accord fondamental.

C9/11♯ : La 11♯ est en tension par rapport à la 5te juste de l’accord fondamental.

Il peut arriver qu’un degré soit en tension par rapport à une autre tension de l’accord : c’est par exemple le cas de C9/13, où la 13e est en tension par rapport à la 7e.

Dans le cas de C9♭, on considère que le D♭, bien que n’étant pas en position de 7?, est tout de même en tension par rapport à la fondamentale.

Par Jean-Loup Cataldo le 22 janvier 2017

Poursuivre la lecture...




Hervé Gilles a commenté
le 13 février 2019

L'accord de 9eme augmentée ça ne serait plutôt
DO MI SOL SIb RE# (et non mib) ? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut